dimanche 15 août 2010

Stéphanie a une "date"

Titre qui se veut semblable à "Martine va à la plage"...

Dans les 3 dernières semaines, j'ai eu deux rendez-vous. Avec deux gars différents... Ça ne m'arrive pas très souvent parce que je suis plutôt difficile... Ce soir, je vais me permettre de faire un petit compte-rendu de ces rencontres... pas très encourageantes! :)

Il y a trois semaines, je suis allée prendre une bière avec un gars avec qui j'échangeais des courriels depuis quelques mois déjà. J'ai longtemps hésité avant de le rencontrer, le fait qu'il fasse le même travail que moi me dérangeait un peu, j'avais peur de me retrouver assis à une table lui faisant passer une entrevue d'embauche. Finalement, j'ai pris le risque.

J'ai passé une agréable soirée... Le gars était sympathique... Mais il n'était vraiment, mais là vraiment, pas mon genre.

Il m'a d'abord servi un discours environnementaliste... sur l'importance de limiter les émissions de gaz à effets de serre... Pour finalement me dire qu'il conduisait une grosse voiture sport. Est ensuite venu un discours sur la composition de l'eau de ville. Saviez-vous qu'il y avait plus de 700 produits chimiques dans l'eau? Tout ça dans un resto thaï où vraiment, payer 12$ pour un plat de curry est beaucoup trop cher.

J'ai de la misère. Aucun problème avec les environnementalistes convaincus... encore faut-il, comme le dirait les Anglais, Walk the Talk. Et je n'aime pas beaucoup me faire faire la morale. :)

Et ce soir, j'avais rendez-vous pour prendre un café avec un gars dans la quarantaine. Depuis deux semaines, presque trois, on s'échange des courriels. Il me donne l'impression d'être très impliqué dans la vie de son fils adolescent et d'aimer son travail. Deux qualités essentielles pour moi. Il fait du sport, il aime la lecture. Il a voyagé. Un gars intéressant.

Mais bon. Finalement, on n'a rien en commun! Rien du tout. Il aime ce que j'ai de la difficulté à tolérer. Les Doc Mailloux et les Richard Martineau de ce monde, qui font des vagues en lançant des phrases choquantes, m'énervent au plus haut point. Je n'ai rien contre le port du voile et je ne crois pas qu'islam et terrorisme sont synonymes. Je ne crois pas que le Québec soit un modèle à suivre pour les pays en voie de développement... Je n'aime pas les idées toutes faites... Je crois qu'un est parent est un parent et qu'il doit établir des règles claires avec son enfant, que ce n'est pas une négociation. Je crois aussi qu'il existe des choses qui se font bien ailleurs qu'au Québec... et cela inclut le Canada. Je ne pense pas que le bilinguisme soit une utopie, je ne crois pas non plus que c'est la faute uniquement aux méchants anglais s'il n'y a pas plus de français à la fonction publique. Au risque de sembler flirter avec l'ennemi, je regarde plus la télé américaine que québécoise et je crois que les Américains sont capables de faire de bons films. Et que parfois, même si ce sont de moins grands films, il n'y a rien de mal à se contenter d'être divertissants.

Rien en commun.

Je viens de recevoir un courriel de ce monsieur que j'ai rencontré ce soir. Il me remercie pour la soirée et me dit que j'ai été "parfaite"... J'imagine qu'il ne s'est pas rendu compte que nous n'avions rien en commun.

Je me demande parfois si je ne suis pas TROP difficile... Mais au fond, mieux vaut être seule qu'être mal assortie. Je le sais, j'ai été mariée... :)

2 commentaires:

Lionne a dit…

Dommage que ce soit si loin Gatineau ! Je viens de découvrir ton blog, j'ai parfois l'impression de me lire ! On aurait un fun noir à prendre un café ensemble ;-)

Stéphanie a dit…

:) Un fun noir? C'est pas si loin Gatineau. Quand je passerai par ton coin, j'arrêterai prendre un café!