mardi 8 février 2011

Et on se relève...

J'en ai parlé un peu, mais pas trop. Je n'ai pas voulu m'étendre sur le sujet ici. Mais depuis mon retour de voyage, ce n'est pas facile, facile.

C'est principalement le travail qui m'a bousculée, qui m'a brassée. Une situation bien précise, mais aussi d'autres petites choses. Comme le fait que j'ai plusieurs postes vacants et que je dois partager avec une employée le travail de 5 personnes. Je ne veux pas trop en mettre sur ses épaules, car je ne veux pas la brûler, mais moi aussi, je commence à trouver ça lourd. En plus, les rôles ne sont pas clairs encore. Nous allons changer la structure de l'unité et pour le moment, surtout avec les postes vacants, il y a encore beaucoup de décisions à prendre. Normalement, je les prendrais, mais je dois moi-même postuler sur mon poste. Tant que la personne qui gagne le poste (moi j'espère) n'est pas nommée officiellement, ça ne sert à rien de prendre ses décisions ou de commencer les processus de dotation.

Tout ça pour dire que je suis fatiguée à nouveau. Moi qui étais si reposée à mon retour de vacances... ça me semble si loin maintenant... Je m'endors tôt parce qu'épuisée, mais je me réveille à 1 heure tous les matins, la plupart du temps incapable de me rendormir pendant plus de minutes à la fois. C'est un cercle vicieux dont je n'arrive pas à sortir.

Dimanche dernier, j'ai vécu des instants de panique. La fatigue accumulée, le sentiment d'impuissance, comme si je n'avais aucun contrôle sur les aspects de ma vie, tout ça m'a repris. Je me suis revue à l'automne 2009 et j'ai paniqué. Puis je me suis souvenue qu'on peut toujours se relever si on le veut. Leçon apprise... tatouage en faisant foi.

J'ai contacté une amie, qui a vite fait de me dire les mots dont j'avais besoin. Je suis sortie du lit et j'ai repris le contrôle.

Lundi, j'ai appelé une personne-ressource au bureau qui a pris le temps de s'asseoir avec moi, de m'écouter raconter la situation TRÈS problématique qui gâche l'atmosphère du travail et qui ruine mes nuits de sommeil. Je suis sortie de la rencontre avec une nouvelle énergie, et surtout, surtout, un plan d'action. Ah, le plan d'action...

Ça va mieux. Garder mon énergie pour les choses sur lesquelles j'ai un contrôle, travailler à augmenter l'influence que je peux avoir sur les événements, apprendre à laisser aller ce qui dépasse mes zones de contrôle et d'influence...