dimanche 20 février 2011

La température joue au yoyo avec ma tête

Les parfums. Pas tous les parfums, mais certains. C'est comme un interrupteur. Quelques secondes et c'est déjà trop tard. Et le fromage bleu. Et plus de 2 mauvaises nuits de suite. Et le stress aussi. Mais j'ai un certain contrôle là-dessus alors j'évite.

Une migraine c'est terrible. Une migraine, ce n'est pas un mal de tête. Aucune comparaison possible. Un mal de tête, ça fait mal. Un migraine c'est autre chose.

Ça commence comme un mal de tête bien souvent. Je ne sais pas toujours. Quand je sais, je réagis. La plupart du temps, la petite pilule fonctionne assez bien. Mais pas toujours.

La douleur commence en dessous de mon sourcil et elle monte. Elle s'installe comme il faut dans mon front. Le côté gauche ou le côté droit. Ce n'est pas toujours pareil. Puis rapidement, le bruit de mon coeur qui bat devient insupportable et la lumière est comme de petites aiguilles. Je fronce des sourcils pour me faire un peu d'ombre habituellement. Puis j'ai mal au coeur. Et ma patience quitte mon corps et ma concentration aussi.

Certains jours, j'arrive à fonctionner malgré tout. Je fais ma journée et je compte les heures jusqu'à ce que mon fils soit au lit. D'autres jours comme mardi, je n'arrive pas à me lever. D'autres jours comme hier soir, je sens chaque bruit comme un coup de marteau.

Je n'ai aucun contrôle sur la température, mais elle a tout un contrôle sur moi. Les grands changements - passer du froid au chaud d'un jour à l'autre. Et les grands vents. Maudits vents. Il n'y a rien que je puisse faire contre ça. J'éteins les lumières et j'essaie de dormir. Quand je dors, ça ne fait pas mal.

Mon pauvre petit garçon en fin de semaine... Sa maman a passé presque toute la journée de samedi au lit. Et en après-midi, nous sommes allés chez sa grand-mère pour fêter l'anniversaire de sa tante. Et il s'est amusé comme un fou avec ses cousines. Alors que sa maman était dans la chambre d'amis à la noirceur et un oreiller sur la tête pour étouffer le bruit. Pauvre petite sauterelle. Je ne me suis pas bien occupée de lui en fin de semaine. Je me suis reprise un peu aujourd'hui parce que je vais un peu mieux, mais ce n'est pas juste pour lui.

2 commentaires:

Lionne a dit…

Y a rien que le médecin puisse faire ? J'ai une amie qui a un traitement prophylactique pour ça et ça marche...

Petite libellule a dit…

Je suis migraineuse aussi avec deux enfants... je comprends tellement ce que tu vis! Et le sentiment de culpabilité qui embarque quand on a mal et qu'on a perdu toute notre patience, je connais aussi.

Je crois qu'il ne sert à rien de se "taper sur la tête" en plus. Toi et moi n'avons pas choisi cette situation et un peu d'empathie pour soi ne peut pas nuire!

J'ai entrepris récemment une thérapie par l'hypnose, qui m'aide à me recentrer et à relaxer... Mon médecin m'a aussi prescrit un médicament préventif que je compte débuter bientôt si rien ne change.

Lâche pas, je suis dans la même galère que toi! Imagine les générations précédentes qui n'avaient pas accès aux médicaments que nous avons! Ouf.