mardi 22 février 2011

triste, triste, triste...

Il était tard dans la nuit et il a mis le petit garçon de deux ans dans l'auto pour aller chercher sa mère qui terminait son travail. Il s'est probablement dit qu'il serait moins inquiet s'il allait lui-même la chercher.

Il pleuvait. La visibilité n'était pas très bonne. Et avec le redoux de la semaine dernière, j'imagine qu'il y avait des plaques glissantes sur l'autoroute.

Sa voiture a été frappée par derrière un camion. Un gros camion. Il a perdu le contrôle un peu puis a été frappé à nouveau.

Une femme est arrivée à sa fenêtre et lui a demandé s'il était ok. Il lui a demandé de s'occuper du fils de sa conjointe.

Le petit garçon est mort. Comme ça.

Sa mère les attendait tous les deux à son travail. Elle a appelé plusieurs fois à la maison pour finalement prendre un taxi. Quand elle est arrivée et qu'elle a vu qu'il n'y avait personne, elle a su. Elle a appelé la police. Et elle a su.

Elle est probablement partie ce jour-là en l'embrassant et en lui disant je t'aime. Ou peut-être qu'elle était impatiente parce qu'il ne voulait pas manger. Mais un instant elle avait un enfant et l'instant après, il n'y était plus.

Je ne la connais pas, mais je le connais lui. J'ai reçu un courriel de son patron pour m'informer de la tragédie tantôt. Il voulait que j'informe son enseignante qu'il serait absent pour un bout de temps.

Je le connais peu. Mais il est un homme bon, gentil, doux, souriant. Personne ne mérite ça. Personne.

Ce soir, j'ai une pensée pour Shawn, pour sa mère et pour son beau-père.

3 commentaires:

Evyzamora a dit…

Très triste en effet.....la fatalité...

Lionne a dit…

:'(

cryzal a dit…

Quel drame....je suis bouversé...la vie est si dure ....