vendredi 18 mars 2011

Semaine occupée

Chaque année, le mois de mars est complètement fou.

D'abord, c'est la fin d'une session et le début de l'autre. Ça implique beaucoup de travail de coordination, d'évaluations, de casse-tête, de vérifications, de courriels. Heureusement, dans mon nouveau rôle, je n'ai plus la tête en plein dedans.

Ensuite, c'est la fin de l'année financière. Je dois courir après tous mes clients qui ne m'ont pas encore payée et essayer de les faire payer avant le 31 mars. Je dois vérifier de près le budget et les finances.

C'est aussi le temps de planifier la prochaine année financière. Planifier mes ressources, la demande, mon budget. Cette partie, j'adore. J'aime les chiffres, les échéanciers, les tableaux. J'adore me faire des calendriers, planifier, organiser. Je semble bizarre en disant ça, je sais. Mais je suis aussi folle de la grammaire. :)

Finalement, en mars, il y a la semaine de la Francophonie. Depuis 7 ans, je participe activement à l'organisation des activités. J'aime beaucoup, mais c'est vraiment beaucoup de travail qui commence vraiment en janvier. Entre les activités, les communications, le matériel et la technique (nos activités sont webdiffusées), ça fait beaucoup à coordonner. Je ne suis pas seule, mais quand même.

Depuis 4 ans, j'organise un quiz ou un rallye le vendredi pour cloturer la semaine. On fait ça pendant l'heure du diner et tout le monde s'amuse. J'ai le micro et j'anime. Mais avec mon équipe, nous avons aussi préparé les questions, le montage, l'audio, le power point.

C'était aujourd'hui le quiz. L'adrénaline était à son max. Hier soir, j'ai travaillé jusqu'à 23 heures pour tout finaliser.

Tout s'est bien passé, mais après... C'était comme si l'énergie m'avait quittée. J'ai mangé, je suis retournée au bureau et j'ai réglé quelques petites choses. Mais j'étais crevée. Quand je suis arrivée à la maison vers 17 heures, je tremblais et j'avais mal partout. J'ai fait un sandwich pour le souper de mon fils et je me suis glissé sous les couvertures, complètement gelée.

Je fais de la fièvre. Je n'en reviens pas. C'est mieux maintenant, j'ai pris de l'advil. Mais je trouve incroyable d'être malade comme ça tout d'un coup. Au moins, la fièvre a attendu la fin de mon activité pour se montrer.

Et moi qui me disais ce matin que j'avais été rudement chanceuse de ne pas avoir attrapé de rhume cet hiver...

Bonne fin de semaine

3 commentaires:

cryzal a dit…

Les nerfs ton vraiment lâché.....prends bien soin de toi :)

Lionne a dit…

Take care ma belle... xxx

Caro a dit…

Épuisement, c'est bien ca qui t'a frappée. Reposes-toi peut-être que tu n'auras pas la grippe/rhume.