dimanche 31 octobre 2010

Halloween 2010

La neige ce matin donnait un drôle d'air à cette fête d'Halloween. Mais la journée a tout de même été belle avec quelques pointes de soleil et la neige a disparu tout doucement.

Dans mon coin, ça commence de bonne heure. 17 heures 20 le premier qui a sonné chez moi. Après ça, c'était bien difficile de retenir le p'tit.

J'habite dans un quartier de semi-détaché, donc, beaucoup de jeunes familles. Une maison sur trois ou quatre donne des bonbons. Ça ne semble pas beaucoup, mais les maisons sont tellement rapprochées. Et il y a tellement de monde dans les rues. On peut voir des voitures stationnées partout. J'habite dans un de ces quartiers où les autres viennent passer l'Halloween.

Je ne sais pas combien de filles j'ai vu en pyjama, avec des lulus et une suce... Comme quand j'étais une enfant. Et les garçons en vampires ou quelque chose d'épeurant comme ça.

Et j'ai vu le p'tit c/%&*isse. Celui qui se défoule sur mon gars. Avec sa mère. Ils allaient dans la direction opposée à la nôtre, mais ma sauterelle lui a dit bonsoir et m'a dit après qui c'était. J'ai failli, bien failli courir dans leur direction pour lui parler entre quatre yeux. Surtout qu'avec les beaux tatouages de cicatrice que je m'étais mise sur le visage, j'avais l'air pas mal mauvaise. Mais je me suis dit que ce n'était pas la place.

Il y a toujours autant de personnes qui donnent des sacs de chips (mon fils, et moi, détestons les chips) qui prennent toute la place dans le sac. Et le chocolat? Presque uniquement des kit-kat et des smarties. Nestlé est un des seules qui a du chocolat sans arachides.

Les rues étaient pleines de monde. Et il y avait plusieurs voitures stationnées. C'était donc très difficile de circuler en voiture. Eh bien, il y avait une maman qui suivait sa fille dans sa grosse fourgonnette. Non mais vraiment? Pas capable de marcher la madame? Vous ne voyez pas que c'est dangereux avec tous ces enfants autour?

De retour à la maison, j'avais un petit garçon inconsolable. Pas parce qu'il aurait voulu continuer. Non, parce qu'il s'ennuie de son papa. Il est dans son lit en ce moment, et je peux l'entendre pleurer. Je vais retourner le voir dans quelques minutes et essayer de lui parler encore une fois. Je ne sais pas quoi dire dans ce temps-là.

Bien triste notre soirée d'Halloween...

2 commentaires:

cryzal a dit…

malgré moi je ne retiens que les derniers mots de ton billets et cela me brise le coeur pour ton fils.....

Lionne a dit…

Pauvre tit-loup...