dimanche 28 novembre 2010

Pas facile la fin de semaine

Eh bien, je suis fixée. Je ne suis pas trop surprise du résultat, du verdict. Je sentais bien que ça allait arriver. C'est une bonne chose au fond. J'ai toujours cru, pendant si longtemps, que c'était le timing qui était responsable.

Mais le timing n'est plus un facteur à présent et force est d'admettre que je ne me voyais pas avec un homme qui ne peut s'ouvrir à moi, s'ouvrir à lui-même je dirais.

Ce qui m'a sonnée par contre, c'est la façon dont le verdict est tombé. On m'a mis tous les blâmes sur le dos, on a osé m'attribuer des sentiments sans même avoir le courage de discuter.

Un tout petit courriel. C'est tout. Moins d'une dizaine de lignes pour rendre son jugement. J'ai trouvé ça lâche. D'autant plus que la façon de faire me mettait tous les torts sur le dos. Comme s'il avait voulu s'en convaincre pour ne pas se sentir coupable.

Il m'a fait croire qu'il était ouvert à une reprise... Puis, il a eu ce qu'il voulait, je n'ai même pas cru qu'il serait capable de profiter de moi comme ça... Et il m'a donné une claque en pleine face. Ce n'était pas assez de m'avoir fait souffert il y a un an... Là, il devait me mettre à terre complètement, détruire mon moi.

S'il restait encore un petit doute dans ma tête, il n'y en a plus maintenant. Je sais ce qu'il peut être. Mais il n'en a pas le courage. Et je n'ai pas envie d'être avec quelqu'un qui n'a pas de respect pour moi. Je mérite mieux... même si de dire ça n'adoucit pas ma colère.

Au moins là je sais que je ne le chercherai plus dans chacun des hommes que je rencontre.

... La semaine a été difficile, j'ai été barouettée de tous bords tous côtés. Le travail, mon fils, l'école, la chute sur la glace et maintenant ça... Je garde le moral pourtant. Je regarde devant... J'espère en maudit que le paysage va s'améliorer bientôt. Oui, je sais que je me plains, je sais qu'il y en a des pires que moi. Mais est-ce que j'ai le droit de trouver ça difficile sans qu'on me fasse en plus sentir coupable de ne pas toujours avoir un sourire accroché aux lèvres?

1 commentaire:

Lionne a dit…

T'as le droit de vivre tes émotions à fond ma belle ! Et tant pis pour ceux qui ne comprennent pas... Tu me rappelles quelqu'une il n'y a pas si longtemps tiens... ;-)