mercredi 8 décembre 2010

La raisonnable a été plus forte

:(
Ce matin, j'avais décidé de partir dimanche prochain. Pour être honnête, mes réflexions m'ont réveillée très tôt ce matin.

D'un côté, j'ai envie d'y aller. Envie comme ce n'est pas possible. Mais, à 4 heures ce matin, j'ai pris un papier et un crayon et j'ai fait la liste des choses que je devais faire d'ici Noël - au bureau et à la maison. Puis je me suis demandé si je pouvais y arriver.

Alors, au bureau ce matin, bien décidée à partir, mais encore plus stressée qu'hier, j'ai demandé à ma patronne si je pouvais prendre congé la semaine prochaine. "Ben oui Stéphanie - Vas-y et amuse-toi!" (J'ai une boss fantastique).

Et le stress qui monte, qui monte...

J'avais besoin de parler à quelqu'un qui me connaissait et qui me conseillerait. Quelqu'un qui me connaissait super bien parce qu'il est comme moi. Ou je suis comme lui. Mon papa.

"Pourquoi tout de suite Steph?"

Oui, pourquoi tout de suite?

Alors j'ai décidé que je partirais pas dimanche.

Non, mais je vais partir le 13 janvier! Un mois et quelques jours pour me préparer. Pour finir mes affaires, pour m'assurer que tout roule bien au bureau, pour ne pas surcharger mes employées.

Ça me donnait le temps d'acheter mes cadeaux de Noël. Je sais que financièrement, ce sera plus facile à absorber. Et je pense aussi, qu'en quelque part, le temps des fêtes, ces quelques jours où mon fils sera chez son père, je serai moins triste. Je vais avoir quelque chose à anticiper, à préparer.

Et puis... j'aurai plus de temps d'entraînement, des hanches moins rondes, un ventre (un peu) plus plat. Qui sait... Je rencontrerai peut-être l'homme de ma vie sur les belles plages du sud? :)

1 commentaire:

Lionne a dit…

J'étais sur le point de te chicaner... :-D La finale t'a rachetée ;-) Comme ce n'est que partie remise, je n'ai rien à ajouter !